Assurance jeune conducteur : tout ce qu’il faut retenir

Assurance jeune conducteur : tout ce qu’il faut retenir

Les jeunes automobilistes constituent 9% des conducteurs de nos jours, mais ils représentent 20% des victimes des accidents de la route. D’ailleurs, ils sont souvent à l’origine des accidents. Etre bien assuré quand on en fait partie est essentiel. Mais comment ?

Quand on est un jeune conducteur

Vous êtes classé parmi les jeunes conducteurs ou conducteurs novices dans les deux cas suivants :
• Vous n’êtes titulaire de votre permis de conduire que depuis moins de trois ans.
• Vous disposez de votre permis depuis trois ans sans avoir été assuré trois ans avant le début du tout nouveau contrat.
Il est possible d’être classé parmi les jeunes conducteurs sans avoir 18 à 24 ans. Certaines personnes plus âgées sont des conducteurs novices. Le cas de ces conducteurs est spécial pour les assureurs. Ainsi, ils appliquent ce qu’on appelle « surprime ». Celle-ci est appliquée aux jeunes conducteurs qui assurent eux-mêmes leur véhicule. Elle s’applique également aux parents qui décident d’ajouter leur enfant à leur propre contrat.

Bien choisir son assurance

Prenez le temps de bien choisir votre assurance si vous voulez payer moins cher. Etre un conducteur secondaire sur le contrat d’un de vos parents est une option intéressante. S’il n’y a pas d’accident responsable pendant la durée du contrat, vous pouvez profiter du bonus obtenu. Un autre avantage attractif, la surprime à payer est moins élevée, elle diminue chaque année :
• 100% au début et durant toute la première année
• 50% la seconde année en absence de sinistre responsable
• 0% l’année suivante, si aucun accident responsable
Avant de choisir votre contrat, il est recommandé de demander des devis auprès de différentes assurances. Cela vous permet de trouver l’assureur au meilleur rapport- qualité-prix. Pour rappel, le devis est une formalité simple et gratuite. De plus, il ne vous engage à rien.

roger

Les commentaires sont fermés.