Blog

Latest Industry News

Comment et quand réparer son pare-brise

Pour des questions de visibilité et de sécurité, il est important d’avoir un pare-brise impeccable. Cela dit, on n’est jamais à l’abri d’un impact, d’une rayure ou d’une fissure, il est alors plus sage de savoir quoi faire quand se désagrément se présente. Cependant, il n’est pas toujours nécessaire de changer de pare-brise.

Entre réparation et remplacement

Comme les parebrises sont en verre feuilleté de nos jours, un impact ne se termine donc pas nécessairement en une vitre brisée. Si la taille de l’impacte n’excède pas le diamètre d’une pièce de 2Euros, s’il y a moins de 3 impactes ou que celui-ci ne se trouve pas directement dans votre champ de vision, une injection de résine incolore suffirait à régler le problème. Pareil dans le cas d’une fissure. Vous pouvez faire appel à un professionnel ou vous procurer un kit pare-brise. Par contre, si les dégâts vous gênent dans votre conduite, ou qu’ils se sont empirés, changer complètement de pare-brise est inévitable. Dans le cas d’une rayure mineure, il suffit de nettoyer avec un chiffon doux et du rouge à polir.

Que faire en attendant de prendre sa décision

Parfois, c’est le temps qui nous manque avant de pouvoir s’occuper de notre pare-brise lésé. En attendant de pouvoir réparer ou remplacer, on peut toujours limiter les dégâts en adoptant une conduite prudente. Tomber dans un nid-de-poule est le meilleur moyen d’aggraver la situation, ainsi, il faut les éviter autant que possible. Les ralentisseurs sont également à franchir doucement. Vous pouvez aussi commencer par apposer une pastille de protection dans le but de contenir la zone de l’impact. À la fois pour une question de prévention et de limitation de dégâts, il est important d’éviter un changement brusque de la température : du froid au chaud et vice versa. Même s’il est plus économique de réparer le pare-brise, un remplacement peut s’avérer indispensable dans certains cas.

Back to top