Pourquoi ne pas prêter sa voiture ?

Tout le monde sait aujourd’hui que le passage du volant à un autre conducteur est un acte très dangereux qu’il faut éviter au maximum. Mais, le pourquoi il ne faut pas se lancer sur ce terrain est très peu connu. Découvrez dans ce guide pourquoi vous ne devez pas prêter votre voiture !

Prêter sa voiture : un geste d’insécurité

Bien que vous soyez libre de prêter votre véhicule à qui vous souhaiter, sachez que vous mettez toute la société en péril à cet effet. Selon les analyses, 35% des cas d’accident sont causés par la non-maîtrise des voitures qu’à les conducteurs à leur portée. Soit, il s’agit d’un véhicule prêté et dont le conducteur ne maîtrise pas encore comment il fonctionne. Soit, il s’agit d’un véhicule nouvellement acquis. En effet, certains modèles de voiture (les véhicules sportifs ou hauts de gamme en particulier) ne sont toujours pas accessibles. Et ce, à une catégorie de conducteur. Il s’agit surtout des conducteurs novices qui ont peu d’expérience de conduite.

A découvrir également : Assurance tous risques pour auto : voici les cas dans lesquels opter pour cette formule

De même, fort est de constater que les véhicules anciens assurés en collection ne peuvent être : conduits. Et ce, par un autre conducteur outre le propriétaire. Le fait de prêter son véhicule est non seulement un risque pour le conducteur, mais aussi pour son entourage. L’idéal est d’éviter ce geste si vous tenez à votre propre sécurité, celle de celui à qui vous envisagez prêter votre voiture et celle de toute la société.

A voir aussi : Comment résilier un contrat d’assurance automobile ?

Prêter sa voiture peut être hors normes selon les textes juridiques

Circuler sur une voie publique avec un véhicule sans avoir passé le permis est un véritable délit et sévèrement punir par la loi. Ce geste peut conduire le conducteur à une amande allant jusqu’à 15 500 euros. De même, la conduite suite à une invalidation, une suspension ou une annulation de permis peut entraîner une amende allant jusqu’à 4 500 euros. Si celui à qui vous prêtez votre véhicule n’est pas en règle et se fait arrêter par la police, ce dernier doit répondre à ces actes.

Lorsqu’il n’est pas en mesure de payer l’amende, votre véhicule pourrait être, saisi à cet effet.  Pour limiter ces risques, le mieux serait de conduire soit même sa voiture. Et ce, tout en essayant d’être le plus possible en règle. Faites encore plus attention si celui ou celle à qui vous prêtez votre véhicule peut prouver que vous êtes conscient du fait qu’il ou elle n’est pas en règle. À cet effet, votre assureur pourrait refuser de vous indemniser en cas d’accident.

à voir

Pourquoi les motard font un signe ?

Vous avez sans doute remarqué que les motards se font des signes quand ils se croisent ou vous dépassent en chemin. Ces gestes qu’ils exécutent ...