Comment freiner avec un scooter ?

Êtes-vous un débutant avec la conduite d’un scooter ? Pour éviter de chuter à tout va avec scooter, il est important que vous ayez la connaissance. Et ce, de la manière la plus géniale du système de freinage de votre scooter. Mais comment faire ? C’est bien l’objet de cet article.

Le freinage d’un scooter : la stratégie

Que ce soit avec un scooter ou une moto simple, bloquer une roue en conduisant peut paraître vraiment dangereux. Qu’en est-il alors d’un scooter dont la conduite nécessite plus d’attention ? Voici donc la meilleure façon de freiner pendant la saison pluvieuse et celle sèche.

A voir aussi : Entretien de moto : Astuces essentielles pour prolonger sa durée de vie

Freiner pendant que le sol est sec

Pour réussir à bien s’arrêter sur un sol sec, il faut doser le freinage. En effet, doser le freinage signifie qu’il faut agir sur la roue arrière à 30 % et celle de devant, 70 %. De façon pratique, il faut pour commencer actionner avec deux doigts le frein avant au point de : sentir le point de tension. Ensuite, faire répéter le même exercice avec deux doigts cette fois sur le frein arrière. Et ce, jusqu’à sentir le point de tension. Enfin pour la dernière étape, serrer les deux freins simultanément. Et ce, de façon progressive et non brusque jusqu’à l’arrêt.

Freiner pendant que le sol est mouillé ou pendant la pluie

Lorsqu’il y a pluie ou pendant que le sol est mouillé, il est évident que ce sol soit vraiment glissant. Cela dit, le risque de blocage des pneus avant est beaucoup plus élevé. De ce fait, la manière de procéder sera plus progressive que sur le sol sec. Cependant, veillez à rester le plus équilibré possible sur votre scooter. Et ce, entre l’avant et l’arrière. Pour finir, étant donné que le danger de tomber est plus important, il va falloir redoubler de vigilance.

A lire également : Les dernières tendances en matière de personnalisation de motos pour les passionnés de deux-roues

Conseils pour limiter les chutes pendant la pluie avec scooter

Pour votre sécurité, il faut adapter votre vitesse et conduire de manière la plus prudente possible. À cet effet, il faut penser à rabattre déjà à moitié, la visière de votre casque. C’est un meilleur procédé de se protéger des gouttes d’eau. De la même manière, vous pourrez vous éviter les buées à l’intérieur de votre visière. Mieux, cela protégera vos lunettes au besoin.

Par ailleurs, pour le maintien le plus longtemps de votre scooter, il faut éviter au maximum les flaques d’eau. Celles-ci ont tendance à mouiller les garnitures de frein de votre scooter les rendant inefficaces. Hormis ces conseils, il faut également éviter les feuilles mortes pendant la pluie. Parce qu’elles sont assez glissantes pour faire chuter si vous n’y prenez garde.

Les différents types de freins pour scooter : lequel choisir ?

Lorsque vous conduisez un scooter, savoir freiner est crucial. Il faut donc bien choisir son type de frein en fonction de ses besoins et du modèle de son scooter.

Il existe plusieurs types de freins pour les scooters, notamment le frein à tambour, le frein à disque, ou encore le frein combiné (CBS).

Le frein à tambour est souvent présent sur les anciens modèles de scooters. Bien qu’il soit moins performant que d’autres types de freins, il reste néanmoins efficace dans des conditions normales d’utilisation.

Le frein à disque est quant à lui plus moderne et plus puissant que le précédent. Il permet une meilleure maîtrise du scooter lors des arrêts brusques ou en cas d’urgence. Ce type de frein peut être plus coûteux lorsqu’il s’agit de remplacer certaines pièces telles que les plaquettes.

Le système CBS combine les avantages des deux premiers systèmes en offrant une répartition optimale des forces entre la roue arrière et la roue avant grâce au levier unique utilisé pour activer les deux systèmes simultanément.

Comment vérifier l’état de ses freins de scooter ?

Une fois que vous avez choisi le type de frein qui convient le mieux à votre scooter, vous devez vérifier régulièrement leur état pour garantir leur bon fonctionnement. Voici quelques éléments clés à garder en tête pour éviter les accidents et maintenir vos freins dans un état optimal.

Vérifiez la quantité de liquide de frein. Elle doit être suffisante pour ne pas compromettre l’efficacité des freins lorsque vous conduisez sous la pluie ou sur une chaussée glissante.

Assurez-vous que les plaquettes sont en bon état. Si elles sont usées, elles peuvent endommager les disques et réduire l’efficacité du système. Les plaquettes doivent donc être remplacées dès qu’elles atteignent une épaisseur inférieure à 2 millimètres.

Vous pouvez aussi inspecter visuellement les disques afin de repérer toute trace d’usure anormale telles que des rainures profondément creusées ou des fissures importantes qui nécessitent un remplacement immédiat.

Vous devez contrôler le niveau d’huile moteur car elle peut directement affecter le fonctionnement du système hydraulique qui permet au fluide de circuler entre chaque composant du dispositif électronique.

Pensez à purger régulièrement votre circuit hydraulique afin d’éviter tout risque d’encombrement par des bulles ou autres impuretés pouvant entraver la performance optimale du système.

Avec ces quelques conseils, vous pouvez être sûr que votre système de freinage sera en parfait état et vous permettra d’assurer une conduite sûre et sans risques.

à voir